Le contrat entre le PASC et APROSPEN a été paraphé le 15 février 2013 à Yaoundé siège du programme de l’UE.

Dans le cadre de la recherche de l’efficience dans la mise en œuvre des activités du Programme d’Appui à la Société Civile (PASC), une organisation relais a été sélectionnée dans chaque région pour appuyer et accompagner l’Unité de gestion du programme (UGP) dans

ce processus. C’est dans ce cadre que le contrat N° DP1/SUBV/013/2013 du 15 février 2013 à été signé entre le PASC et APROSPEN faisant officiellement de lui « l’Organisation Relais » de la région de l’Adamaoua (OR-AD).
L’OR est un partenaire du PASC à la mise en œuvre du programme au niveau régional. Son action permet un accompagnement constant et un meilleur suivi des activités du programme. Dans sa démarche méthodologique, APROSPEN entend efficacement contribuer à : diffuser de l’information sur le PASC, relayer toutes les activités du Programme dans la région, collaborer au suivi des actions et de leurs impacts, assurer le renforcement de capacités des OSC de l’Adamaoua, accompagner techniquement et les OSC, collecter les données nécessaires et utiles au Programme, assister les OSC dans l’élaboration et la mise en œuvre des initiatives soutenues par le Programme, entre autres.

 

Ce partenariat stratégique à travers la collaboration technique de l’OR, classée parmi les priorités de l’UGP, constitue un atout essentiel à la mise en ouvre du PASC dans l’Adamaoua. L’action d’APROSPEN facilitera la mobilisation et l’accompagnement des OSCs vers leur autonomisation. Cela se justifie davantage dans cette  région qui se caractérise par une forte disparité des OSCs tant au niveau organisationnel qu’institutionnel. Au-delà de la forte participation attendue de celles-ci  dans l’élaboration et la mise en œuvre des initiatives de gouvernance politique, économique et sociale, les différentes formations devraient contribuer à outiller les OSCs locales et leur permettre d’être efficientes et opérationnelles de façon durable.
Cette opportunité d’accompagnement direct à travers la participation de l’OR à la base pourrait surtout favoriser l’émergence des OSCs implantées dans nos différents départements et leur permettre d’être des interlocuteurs valables des communautés bénéficiaires de leurs actions. Par ailleurs, depuis le démarrage de ses activités, l’OR s’active à la mise en œuvre du programme dans les cinq (05) départements que compte la région de l’Adamaoua (Djerem, Faro et déo, Mayo-Banyo, Mbéré et Vina) et au coaching sur place des OSCs de 1er, 2e et 3e et 4e niveau.
L’OR Adamaoua voudrait par cette opportunité, donner les chances à tous les acteurs de développement disséminées à travers la région du château d’eau de pouvoir bénéficier de façon directe et/ou indirecte des retombées du PASC au même titre que celles basées à Ngaoundéré. C’est dans ce cadre que se sont inscrit les réunions d’informations, ateliers, collectes de données, coaching et diverses communications effectuées à ce jour dans l’optique de mobiliser et encadrer les OSCs locales dans chaque département.

Dr HAMADOU GAMBO, Coordonnateur OR Adamaoua

Plus d’information sur le PASC :
Tel. : +237 22 20 85 80   Email : info@pasc-cmr.org  Web site : www.pasc-cmr.org