L’équipe du PASC s’est rendu à Ngaoundéré pour échanger avec les OSC de l’Adamaoua sur l’AP2 .

Dans le souci d’informer et d’édifier la population civile sur la conception des demandes de subvention de haute facture et éligibles, le PASC a tenu un  atelier d’échange et de concertation dans la salle de réunion du centre de promotion de la femme  le lundi 07 Avril. Au côté de l’équipe de l’OR Adamaoua, APROSPEN encadré par son Coordonnateur Dr Gambo Hamadou, les exécutifs du PASC ont longuement échangé sur le programme et des instruments de financement des

actions au profit des OSCs camerounaises.

 

Les points saillants de cette rencontre reposaient sur les conditions d’éligibilité et la procédure à suivre pour l’obtention d’unfinancement. Les subventions de l’AP2 sont octroyées dans une fourchette de de 75 à 95% et la mise en œuvre dépend essentiellement de la politique d’accompagnement à la société civile du programme. Seules les associations de niveau 2, les unions, les réseaux de niveau 3 et les fédérations de niveau 4 sont éligibles.

Selon les missionnaires du PASC, le demandeur doit être une personne morale reconnue par l’autorité camerounaise, avec un siège au Cameroun, disposant d’un quitus qui atteste  sa validité et doit être âgé d’au moins 2 ans. Les projets sont reçus sous forme physique et numérique  jusqu’au 06 mai délai de rigueur. Il est à noter qu’aucun marchandage n’est possible d’autant plus que le PASC paie convenablement ses employés pour faire convenablement leur travail à entendre Bertin LUKANGA régisseur et chef de programme PASC financé par le 10è FED de l’Union européenne.