Depuis mai 2018, APROSPEN a ouvert un sous bureau dans la commune de Touboro, envue d’intensité ses actions dans le cadre de son axe d’intervention n° 5 :  sécurité alimentaire et moyens d’existence. Avec son partenaire financier le PAM ( Programme Alimentaire Mondial ), APROSPEN a déjà mis sur pieds plusieurs projet à savoir  :

 

 – Projet HIMO pour une Sécurité Alimentaire durable dans la commune de Touboro-région du Nord (PHISANT) : ce projet a pour objectif globale de promouvoir une sécurité alimentaire durable au sein des réfugiés, des populations hôtes et personnes déplacées dans la commune de Touboro-Région du Nord. De manière spécifique, il s’agit de :

  • Améliorer la sécurité alimentaire de 475  ménages vulnérables engagés dans les travaux HIMO agricoles à travers un appui nutritionnel de type monétaire ;
  • Assurer une disponibilité alimentaire durable dans la commune cible du projet.

Projet d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des réfugiés et populations hôtes vulnérables et à l’autonomisation des femmes dans les Communes de Touboro et Dir (Région du Nord et Adamaoua(PASANAF) : ce projet a pour objectif global de contribuer à promouvoir une sécurité alimentaire durable des réfugiés et des populations vulnérables dans les Communes de Dir et Touboro-Régions de l’Adamaoua et du Nord. De manière spécifique, il s’agit de :

  • Améliorer les capacités des réfugiés et des populations locales vulnérables à produire et à assurer leurs prises en charge alimentaires ;
  • Faciliter la pérennisation des acquis du PHISANT 1 et 2 à travers la structuration, le coaching et l’accompagnement des bénéficiaires;
  • Améliorer la productivité des petits exploitants agricoles en renforçant leurs capacités sur les chaines de valeurs des filières mil et niébé dans les Zones cibles
  • Renforcer la résilience de la population de la commune de Dir par la création d’actifs productifs et la valorisation des ressources agro-sylvo-pastorale dans le terroir de Beyala.

A ce jour comme résultats actuels obtenus,  nous pouvons citer  :

  • Appui alimentaire à 2 375  vulnérables dont 70 % de réfugiés dans les localités de Wakassao, Djakone, Helbao, Loubol et Djom
  • 25 tonnes de produit  pour une superficie de 12 ha de maïs,
  • 8 tonnes de neibé  produits pour une superfice de  8 ha
  • 156 tonnes de vivres de distribués aux bénéficiaires.