Des femmes et des hommes, refugiés centrafricains dans les sites de Mbe, Touboro et Dir, mieux outillés contre les VBG et les abus sexuels

La place du genre dans le processus du développement est tres important, surtour en periode de crise humanitaire. APROSPEN en partenariait avec le PAM accompagne des groupes de refugies centrafricains vivant dans les Communes de Dir, de Mbe et de Touboro. Dans ce sens, il a ete important pour eux, de mener des action en faveur de la prevention des VBG, de l’exploitation et des abus sexuels dans les camps de refugies. C’est dans cette logique que le responsable Genre du projet SAMS a mene des action pour renforcer la lutte contre les VBG, AES, au sein de ces communautees. Ces actions se sont menes du 17 au 18 Septembre 2020 dans les sites de Dir; du 23 au 24 Septembre dans les sites de Touboro 2020 et; du 29 au 30 septembre 2020 dans les sites de Mbé.

Ainsi, durant cette periode, le responsable genre en compagnie des differents facilitateurs des sites ont pu ensemble realiser des sensibilisations sur les violences, l’exploitation et abus sexuel et leur impact sur le bien-être de la femme en particulier et de la société en général, et définir un ensemble de moyens de prévention. Les échanges tenus avec les bénéficiaires ont permis de réfléchir aux causes de ces pratiques,  tous se sont accordés au fait qu’il s’agit des exigences culturelles et traditionnelles et, ce qui explique les mariages précoces des jeunes filles. L’éducation a été identifiée comme facteur le plus efficace pour y faire face. Apres tous les echanges et discussions, les participants ont compris l’importance de l’harmonie au sein de la famille, de la communauté et aussi l’importance de l’éducation pour la jeune fille.